George Ezra , le chéri de ces dames au Festival Stimmen 2019

A un concert de Nick Mason , le guitariste  Gary Kemp notait qu’au temps où il officiait pour Spandau Ballet , la grande majorité du public était du genre féminin . Bis repetita pour le jeune George Ezra – 26 ans tout de même – dont l’allure générale tient du gendre que toute mère aimerait dégotter pour sa fille : beau gosse , classiquement fringué – pas de piercings , pas de tattoos , pas de jean déchiré – , coupe courte , montre au poignet , col de chemise boutonné haut. On fait difficilement plus sobre . Ce sera tout pour la forme car , il faut le dire , le plus remarquable chez  ce garçon au physique de jeune premier , c’est sa voix : profonde , grave , calée entre baryton et basse , un plaisir pour l’oreille , parfois on croirait presque entendre Leonard Cohen à moins que ce ne soit Bob Dylan dont le crooner nous a gratifié du superbe Don’t Think Twice ( Bob on t’aime , pardon pour cette envolée lyrique de midinette dont j’ai pourtant largement dépassé l’âge ! )  , ou bien en fermant les yeux et avec un peu d’imagination Elvis the King – à l’époque de sa splendeur -. Mais rappelons tout de même que les influences originelles d’Ezra le Jeune lui viennent d’Ezra l’Ancien . Le père a eu l’élégance de transmettre à son fils un bon gout cultivé et entretenu à l’écoute des grands Tom Waits , Paul Simon et… Bob Dylan à la première place des référents .

George Ezra Festival Stimmen Lörrach 2019 Photo VB

George Ezra Festival Stimmen Lörrach 2019©VB

Soyons justes , George Ezra ne plait pas qu’aux dames, la preuve ,  le clip de Listen to the Man , jouée assez tôt dans la soirée  , a été realisé avec son compatriote l’acteur britannique Sir Ian Mac Kellen ( Seigneur des anneaux, Richard III, Da Vinci Code , X Men… ) : so chic , isn’t it ? Il est  aussi beaucoup question de voyage , thème de prédilection du premier album Wanted on Voyage,  Ezra introduit d’ailleurs chacun des morceaux concernés par l’histoire qui va avec comme Budapest  loupée pour cause de mésaventure suédoise , la lutte contre l’ennui à Stockolm et l’Eurovision appréciée à coup de mauvais rhum ,  Barcelone , l’Afrique du Sud ( Sugarcoat )  . Ce premier album a été envisagé à la suite du voyage d’Ezra  à travers l’Europe en train après le succès de la diffusion en ligne d’une vidéo acoustique du titre Broken qui lui vaut la signature d’un contrat avec Columbia Records en 2011.

Le sage auteur-compositeur de Hertford accompagné de son Lovely-Band a produit sur la scène du Marktplatz pour le Festival Stimmen 2019 un bel équilibre entre les 2 albums  : 9 morceaux du second Staying at Tamara’s 2018 , 7 du premier Wanted on Voyage 2014 pour faire chanter le public entre deux George I loooove youuuu . Ca ne gêne pas , nous naviguons volontiers dans le style romantico- sentimental sur lequel surfent également avec grand succès Ed Sheeran , Jason Mraz et consors . Il n’y a donc pas que les voyages dans la vie , il y a aussi l’amour, sujet récurrent , ( Hold My Girl, Paradise, All My Love, Song 6 )  qu’on écoute en retenant sa petite larme pour une prestation entre pop et folk généreuse de 1h30 largement plebiscitée.

George Ezra et sa voix magnifique ont été honorées en 2019 du Brit Award du meilleur artiste britannique solo de l’année et d’une caméra d’or. Après les deux années de voyages qui ont accompagné le premier album , Wanted on Voyage 2014 , George Ezra a abordé avec le second Staying at Tamara’s 2018 classé directement en première vente de disques en Grande-Bretagne, une pèriode plus calme pense-t-il , un peu plus sédentarisée dont le titre réfère à son installation chez Tamara , hôte trouvée sur Internet pour  éviter les hôtels de Barcelone. L’erreur raconte-t-il tout en sourire.

Prochains concerts des Stimmen :

samedi 13 juillet : Revolverheld

dimanche 14 juillet : Iggy Pop

Print Friendly, PDF & Email