Les bons films à l’affiche du Kultkino Bâle

 Au Kultkino , tous les films sont présentés en VO

Sélection liste non exhaustive

*****Les Misérables De Ladj Ly
Avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga et les jeunes de Montfermeil 15h45 20h30

Boum  ! Ami humain , si tu sors de là sans trembler , tu ne peux être qu’un alien. Au début , tout va bien , on chante la Marseillaise à la gloire des bleus- 1998 / 2018 rappel pour le plaisir- , on rit , on se bouscule joyeusement, tout le monde chante la Marseillaise  . Ca se passe sur les Champs Elysées , Arc de triomphe en ligne de mire . Après , retour à la case désastre : les jeunes , euphoriques,  rentrent chez eux , à Montfermeil cité des Bosquets , ça sonne joli  mais c’est juste une illusion . Mise au point succinte : le décor prête peu au rêve , de grandes barres d’immeuble style Cité des 4000 , escaliers jonchés d’ordures, pistes pour skate en cartons  et surtout , un tas de gamins qui traînent englués dans l’ennui , proies rêvées  des chefs de village auto-proclamés : les Frères Musulmans, les nigérians , les gitans… se partagent ce territoire désolant.

C’est dans ce contexte que débarque Stéphane /Damien Bonnard  baptisé Pento rapport à sa coiffure brillantinée , pour intègrer la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil . Au début , on sourit , bien calé dans son fauteuil , aux vannes bien grasses de Chris/ Alexis Manenti  flanqué de son acolyte Gwada/ Djebril Zonga , une paire de Starsky et Hutch qui n’a pas froid aux yeux version 9.3 France . Puis , très vite , fini de rire  , une poursuite qui tourne mal et se termine par une bavure policière, blessure de flash-ball en plein visage pour le jeune Issa / Issa Perica , met le feu aux poudres , la fureur à peine contenue des jeunes du quartier n’a plus de limites , on se tasse au fond de son fauteuil  en état d’absolue sidération. La dernière image laisse en suspens la question : qui doit mourrir ? 

Chronique de la misère ordinaire et de ses effets colatéraux

Deux ou trois choses à savoir : la bavure policière et ses conséquences est une référence claire à  la course-poursuite engagée par deux policiers en 2005 qui s’était soldée par la mort de deux jeunes de Clichy-sous-bois . Ladj Ly avait alors filmé les émeutes qui ont suivi. Le réalisateur vit toujours à Montfermeil où il  a choisi d’installer son école gratuite de cinéma, Kourtrajmé . Avant-première projetée sur Grand écran installé pour l’occasion car pas de ciné à Montfermeil. Les Misérables a d’abord été un court-métrage tourné à Montfermeil par Ladj Ly sur une bavure policière à laquelle il avait assisté près de chez lui. Ensuite, le collectif Kourtrajmé créé en 1994 par Kim Chapiron, Toumani Sangaré et Romain Gavras, a décidé d’adapter sur grand écran son œuvre . Pas de parti-pris :  comme le montre Ladj Ly , aux Bosquets la misère est un plat que se partagent équitablement flics , jeunes délinquants et tous ceux qui tiennent la cité . Les Misérables ont un lien avec Victor Hugo qui avait situé une partie de son roman éponyme à Montfermeil . Ladj Ly envisage d’inclure son film dans une trilogie .

Les Misérables est rentré de Cannes avec  le Prix du Jury et  a été choisi depuis pour représenter la France aux prochains Oscars. A suivre !

Mes amis, il n’y a pas de mauvais hommes ou de mauvaises herbes, il y a juste de mauvais cultivateurs. Victor Hugo

****Queen and Slim de Melina Matsoukas avec Daniel Kaluuya and Jodie Turner-Smith 14h20 20h15

Voici un film , tout juste sorti en Suisse le 9 janvier, qui signe un mélange entre Thelma et Louise pour le road movie qui se termine mal , et Bonnie and Clyde pour le couple en cavale devenu criminel  malgré lui .  Comme Queen et Slim sont noirs dans l’Amérique blanche , Ohio , Kentucky… un contrôle policier tourne en catastrophe . Le policier qui a l’air tout droit échappé d’une section du KKKK, est tué sous le coup de la légitime défense. S’engage alors une fuite à travers le pays, tandis qu’une vidéo de l’incident devient virale : Queen et Slim, comme on les surnomme, deviennent les symboles des traumatismes et de la terreur des personnes de couleur aux États-Unis. Film très réussi dont on se demande pourquoi il a subi un tel silence médiatique .

Baghdad in my Shadow de Samir 

***A rainy day in New-York de Woody Allen avec Avec Timothée Chalamet, Elle Fanning, Selena Gomez 19h

Deux étudiants, Gatsby et Ashleigh, envisagent de passer un week-end en amoureux à New York. Mais leur projet tourne court, aussi vite que la pluie succède au beau temps… Bientôt séparés, chacun des deux tourtereaux enchaîne les rencontres fortuites et les situations insolites. Pas le meilleur Woody Allen , plaisant mais un peu ennuyeux.

*****Baghdad in my Shadow de Samir avec Kerry Fox, Ken Bones, Felix Scott, Daniel Adegboyega, Maxim Mehmet, Hazel O’Connor, Farid Elouardi, Helen Bradbury 18h.

Dans «Baghdad in my Shadow», le réalisateur suisse Samir lie les destins d’Irakiens exilés à Londres dans un thriller palpitant. Au Café Abu Nawas, se rencontrent le poète exilé Taufiq, la jeune architecte Amal, et Muhanad l’informaticien homosexuel . Samir aborde les trois thèmes tabous  du monde arabe «L’athéisme, la libération des femmes et l’homosexualité: des sujets dont personne ne veut parler». J’ai eu la chance de voir le film au Festival du Film Français d’Helvétie à Bienne ( voici l’article ) .

***Le mystère Henri Pick De Rémi Bezançon Avec Fabrice Luchini, Camille Cottin, Alice Isaaz 12h15

Dans une étrange bibliothèque au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice découvre un manuscrit extraordinaire qu’elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller. Mais son auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n’aurait selon sa veuve jamais écrit autre chose que ses listes de courses. Persuadé qu’il s’agit d’une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l’enquête, avec l’aide inattendue de la fille de l’énigmatique Henri Pick. 

Hors normes De Eric Toledano, Olivier Nakache
Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent 18h20 Caméra 

Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes. 

Play De Anthony Marciano
Avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi 16h15

En 1993, Max a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif.

Deux moi de Cedric Klapisch Avec Ana Girardot, François Civil, Camille Cottin 14h

Rémy et Mélanie ont trente ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu’il peine à faire une rencontre. Tous les deux victimes de cette solitude des grandes villes, à l’époque hyper connectée où l’on pense pourtant que se rencontrer devrait être plus simple… Deux individus, deux parcours. Sans le savoir, ils empruntent deux routes qui les mèneront dans une même direction… celle d’une histoire amour ?

Le milieu de l’horizon De Delphine Lehericey
Avec Luc Bruchez, Laetitia Casta, Clémence Poésy 12 janvier 11h30

La sécheresse de 1976. Sous le soleil implacable de cet été, Gus quitte l’enfance. La nature se désagrège, les sentiments s’exacerbent, le noyau familial éclate : tout craque et se fissure jusqu’à ce que l’impensable arrive. Les orages tant espérés balaieront une campagne épuisée et emporteront un monde avec eux.

KULTKINO PROGRAMME

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

vingt − 3 =