Steve Hackett guitariste historique de Genesis était l’hôte de la Fondation Beyeler 

Nous étions  à peine 200 pour venir écouter une des légendes du groupe Genesis dans la grande salle au sous-sol de la Fondation Beyeler . A la fin du concert , partiellement unplugged , de retour à la maison , l’idée m’est venue de réécouter le concert donné à Copenhagen cette année , une des haltes de la tournée 2020 célébrant  les 40 ans de Spectral Mornings- 3ème album solo de Hackett sorti en 1979 –  et là , ça fait mal ! Ecouter Genesis , enfin Steve Hackett sans chant , sans batterie , oserais-je dire sans vie , c’est difficile . 

Alors , oui , on nous a avertis : c’est une soirée de partage privilégiée avec le grand Hackett mais du coup , même les morceaux cultes ont si peu de chance d’être reconnus que j’ai eu une pensée -coupable certes- pour un concert de Bobby Mac Ferrin special human beatbox , pendant lequel je n’ai cessé d’espérer Don’t worry Be happy . Mais les artistes détestent qu’on les range ad vitam eternam dans une boîte hermétique et ils ont certainement raison , mais enfin , mon coeur d’ ex-fan des seventies en a pris un coup . 

Steve Hackett sans courant a laissé en chemin le parfum  psychédélique si bien accroché à ma mémoire ; ne reste qu’une somme d’accords , naturellement  joués avec la perfection due au rang de ce remarquable guitariste , mais donnant une impression de se reverser au Moyen-âge , flûte et haubois ( trop )dominants aidant à la confusion . Un peu réducteur pour celui qui a produit des chefs-d’oeuvre comme Selling England By The Pound ( 1973 ) et une bonne vingtaine d’autres , toujours avec ce son inimitable qui frise la détresse tant il dégage de mélancolie . 

Donc oubliée – hier soir seulement – l’étiquette rock progressif , il a suffi pour s’en convaincre de se concentrer sur l’un des morceaux joués sur la fin du concert , une création hypnotique d’Erik Satie ( Gnossienne n’1)  interprétée des centaines de fois comme un incontournable modèle dont la gravité plongerait n’importe quel joyeux lurron dans la plus profonde dépression . Mais  bon , c’est beau ! Ce qui m’ aurait bien plu, à défaut de Phil Collins ou Peter Gabriel , c’est d’entendre Nad Sylvan , la voix qui accompagne Steve Hackett dans son actuelle tournée et que je trouve personnellement carrément fantastique , car elle est l’ exact milieu entre celles de ses illustres prédecesseurs.

Steve Hackett Fondation Beyeler 12 décembre 2019 Photo VB
Steve Hackett Fondation Beyeler 12 décembre 2019 ©VB

La Fondation Beyeler présentait un concert unique , une soirée intime avec Steve Hackett ( né 1950 )  légendaire guitariste de Genesis de 1970 à 1977, désormais poursuivant une carrière en solo. Hackett a produit un concert exclusif  avec son trio acoustique le jeudi 12 décembre 2019 à 19h30.

Depuis plusieurs décennies, Steve Hackett couvre un vaste territoire musical : du rock progressif, au blues et au jazz, en passant par la musique classique avec son trio acoustique, mettant en vedette Roger King au clavier et Rob Townsend au saxophone et à la flûte. Le trio a réinterprété les succès classiques de Genesis ainsi que les pièces solo de Hackett.  

Steve Hackett est devenu célèbre comme guitariste dans la formation classique du groupe britannique Genesis aux côtés de Peter Gabriel, Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford.
 Après l’album Wind & Wuthering, Steve Hackett a quitté Genesis pour se lancer dans une carrière solo. Ses sons de guitare sont inoubliables et sont considérés comme des jalons de l’histoire de la musique.

« Une soirée intime avec » est une série de concerts présentée conjointement par la Fondation Beyeler et Bayer, avec des musiciens qui ont marqué l’histoire de la musique pop et rock. A la Fondation Beyeler, le public peut assister de près à ces artistes dans l’atmosphère particulière du musée. Steve Hackett s’ajoute à une liste prestigieuse d’artistes exceptionnels de renommée internationale, faisant suite à des prestations sensationnelles et très appréciées de Patti Smith (2015), John Cale (2016) et Bryan Ferry (2018).

  Fondation Beyeler

 Beyeler Museum AG, Baselstrasse 77, CH-4125 Riehen

Heures d’ouverture de la Fondation Beyeler : 10 h à 18 h tous les jours, mercredi 10 h à 20 

Steve Hackett Fondation Beyeler 12 décembre 2019 Photo VB
Steve Hackett L'ombre de Genesis Fondation Beyeler 12 décembre 2019 ©VB

Dernier album de Steve Hackett At the Edge Of Light le 25 janvier 2019

Partager cet article :