Tanguy et Laverdure un anniversaire Bédéciné Illzach 2019
Tanguy et Laverdure Bédéciné Illzach 2019

150 auteurs ont attiré 16 340 visiteurs ; bon , soyons tout à fait claire : je suis arrivée samedi vers 12h30 , trop tôt de toute évidence ; un conseil , ne pas se pointer avant 14h sous peine de vous trouver devant des tables sans auteurs et sans ouvrages , un peu déprimant quand même . Après avoir déambulé un peu au hasard , fait un tour par l’espace Occase , acheté la bio de de Fufu – oui , c’est comme ça que nous appelons Louis dans notre famille –  et une trilogie de ZEP sexe drogue et Rock n’roll , oups , Sex Girls and Rock – pardon Zep -,  je ressors , toujours au pif , pour parcourir un couloir clair sous verrière le long duquel se distribuent de petites salles discrètes , l’une consacrée à Tanguy et Laverdure que les moins de 50 ans ne connaissent pas et pour cause !  Première parution BD en 1959  créée par Uderzo et Charlier , suivie de la série Les Chevaliers du Ciel , 1967 , ça ne nous rajeunit pas ! Ensuite , comme cette année , l’Espace 110 s’est associé à la Fondation Schneider de Wattwiller autour du thème d’exposition actuel L’eau dessinée  qui raconte une histoire d’eau  à travers la BD et l’illustration, presque 300 dessins, illustrés, animations et autres documents issus du fond patrimonial de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême) et de prêts privés. Le tome 2 de l’eau dessinée paraît à l’occasion du festival Bédéciné .

Encore un anniversaire avec Philippe Luguy , président de l’édition 2019 , auteur prolifique qui célèbre à Illzach 50 ans de publications dont Percevan ( 16ème tome 17ème en gestation ). Luguy a également imaginé l’affiche 2019 où l’on retrouve des connaissances , un Jimmy Hendrix ( merci trop plaisir ) pour fêter les 60 ans de Woodstock et un Tintin pour ses 90 ans- cherchez bien il y a du monde mais vous les connaissez tous  – . Des hommages , encore des hommages , c’est un peu le propre de manifestations comme celle-ci , ainsi , le panneau d’entrée est-il occupé par des panneaux dédiés à Fabien Lacaf , storyboarder et auteur de BD , disparu à seulement 65 ans des suites d »un accident de moto . Honte sur moi , je ne connaissais pas Fabien Lacaf , un comble pour l’amatrice tant de BD que de cinéma que je suis . Passons ! J’en ai appris beaucoup , par exemple que Fabien Lacaf  avait travaillé pour les plus grands réalisateurs comme Jean-Paul Rappeneau (Le Hussard sur le toit), Alexandre Arcady (K), Jean-Marie Poiré(Les Visiteurs), Claude Zidi (Astérix et Obélix contre César), Gérard Lauzier (Le Fils du Français), Francis Veber (L’Emmerdeur) ou Gérard Jugnot (Rose et Noir), je dirais une bande de joyeux lurons qui n’inspirent pas vraiment la tristesse ! Côté BD , le storyboarder était un passionné d’histoire dont beaucoup connaissent la série Les patriotes ou Les Pêcheurs d’étoile commis avec l’historienne Nelly Moricand, son épouse

Encore un petit tour en attendant 14h vers l’extèrieur pour observer le Petit Monsieur en bataille avec la célèbre tente Q de D ( pas de pub je ne suis pas annonceur ) , celle qu’on balance dans les airs  en toute décontraction et qui retombe pile juste comifo , j’adore , ça me rappelle Super Dupont aux prises avec une carte Michelin – oui , époque Pilote , aïe ça fait mal ! – Tout ça avant d’être gentiment accueillie sous une tente ( encore une ) genre chapiteau de cirque ou l’on te propose Frigoscope , sorte de bric-à-brac foutraque enfourné dans des …frigos , bon , se souvenir que le rire est la chose la plus subjective du monde.

Frigoscope fantaisie Bédéciné 2019 Photo VB
Frigoscope fantaisie Bédéciné 2019©VB

Quel plaisir à mon retour dans l’antre réservé aux auteurs d’y rencontrer enfin des …auteurs , décidée à jeter mon dévolu sur le premier qui disposera devant lui de quelque chose à lire écrit de sa main . Alors ça mérite des explications : il n’y aucun album devant les auteurs car ceux-ci sont à la vente dans un corner y réservé. Marche à suivre : tu regardes ton auteur préféré , bon , pas les autres puisque tu ne sais pas ce qu’ils font (…) , tu lui glisses timidement un ou deux mots , genre bonjour ou n’importe quoi d’autre si ta cervelle est sur le mode on . Ensuite , tu t’en vas , avec ta carte bancaire , faire la queue pour payer ce que tu as envie d’acheter – tu ne  t’éternises pas , trop de monde agglutiné . Puis , après avoir enjambé les fans et leurs valises , tu retournes voir ton auteur dans l’idée d’obtenir un petit gribouillis affectueux de sa part . Que nennie , malheureux , tu n’as rien compris ! Alors tu retourne au corner Je paye , on te file un jeton  contre l’album que tu as payé et qui te donne droit à participer à un tirage au sort pour la dédicace . Ensuite , tu t’installes avec tes camarades aux valises et tu attends patiemment qu’une dame hurle ton numéro assorti de ton nom – tant pis pour ceux qui sont venus incognito – Ambiance hall de gare comme dirait l’ami Higelin ( RIP ) , c’est vraiment dommage . L’idée est que les dessinateurs vendent . Très honorable , mais mal calculé à mon sens.

Gilb , auteur disposant de sa production et ayant donc la possibilité d’en causer 

Gilb Bédéciné Illzach 2019 Photo VB
Gilb Bédéciné Illzach 2019©VB

Cher Gilb , ce fut une grande joie de deviser avec vous . A mon étonnement de voir vos albums étalés classiquement devant vous , vous me retorquates : oui , c’est normal , je ne subis pas la réglementation des maisons d’éditions puisque je suis mon propre éditeur . Bon , très bien , alors là , j’y suis , j’y reste , je feuillette , je m’interesse , je discute ! Rubri Kalembour en vrac , ça me rappelle quelque chose ! Vous m’expliquez alors avoir écrit autrefois pour Fluide Glacial et avoir eu de fortes accointances dans le même temps avec l’ami Gotlib, évidemment ça laisse des traces ou des coups de crayons c’est selon . Voyez plutôt la couv du tome 3 et jouez , vous y retrouverez Gotlib , Woody Allen , Gainsbarre, BHL, Coluche , Blier père… deux de couv , Gilb est reconnaissant et réaliste , il ne s’appelle ni Cabu , ni Bretecher , ni Franquin mais il a lui aussi sa mascotte , un euh …truc portant béret bien sympathique nommé Kalembour. Je vous laisse découvrir l’interview de Gilb par la jeune pigiste / apprentie journaliste non payée mais contente de voir son nom sur du papier journal imprimé destiné au monde qui s’ennuie le dimanche et du coup déprime et s’en va direct à la page nécro .( Pardon pour la digression ). Encore un peu plus loin pour compatir au blues de la ménagère de tous les âges hantée par ses encombrants fantasmes . Et jusqu’au bout pour connaître les solutions que Gilb a trouvé pour enrayer le chômage : des nouveaux jobs auxquels vous n’avez surement pas pensé ! 

Bio courte ( BD Gest  ) : Gilbert Lions, dit Gilb, est un dessinateur et scénariste français. Sa première page de BD parut en 1972 dans Forum94, journal gratuit publié à Saint Maur des Fossés… Il avait 20 ans… Dans la foulée, fin 1972, Kalembourg (avec un G à l’époque) fit son entrée dans Tintin l’Hebdopimiste… puis Taroh dans les Pieds Nickelés. Il rencontre Philippe Luguy, dans les locaux des Pieds Nickelés… Le temps de devenir amis et il lui demandé d’écrire des scénarios pour Sylvio le grillon qui fut publié dans Pif Gadget à partir de 1974. Toujours en 1972, à l’Atelier de dessin « Place des Vosges », entre deux poses, il rencontre Jean-Pierre Terrien ; devenu amis puis beaux-frères, ils ont dessiné ensemble Looki, le petit Lion pour les Éditions Fayolle et surtout Paris sur Mer paru dans Pistil en 1978 .  Il publie quelques histoires chez Fluide Glacial jusqu’en 1982 . Gilb a travaillé  durant les 30 années suivantes pour une grande banque française qu’il a quittée pour prendre joyeusement sa retraite et surtout reprendre ses crayons à 63,5 ans.

PS : Gilb , dessinateur au féminin se dit dessinatrice . Exemple : Claire Bretecher est une dessinatrice fantastique.

PS : j’ai remarqué que toutes les lettres de Gilb sont comprises dans Gotlib , remarque sans interêt mais quand même.

PS : comme Gilb a sorti l’album Scènes de la vie Provençale , peut-être que l’Alsace pourrait songer à lui passer commande , n’est-il pas ? 

Album à 4 mains : Nicolas Antona et Nina Jacqmin racontent La Tristesse de l’éléphant  Edition Enfants Rouges

Nina Jacqmin Nicolas Antona Bédéciné Illzach 2019©VB

Regardez-donc les cœurs parler !  

Parfois le bonheur peut être aussi léger qu’une aile de papillon , le malheur aussi pesant que le déplacement de l’éléphant . L’histoire se passe en France au début des années 60. Les seuls bons moments que connait Louis, sont ceux qu’il passe dans le cirque Marcos . 

Louis et Clara auraient pu ne pas se rencontrer et pourtant , ces deux-là ont vécu une véritable Love Story,  comme celles qu’on voit au cinéma , ponctuée de départs et de retrouvailles qui n’ont fait qu’entretenir et renforcer leur amour. Je vous défie de garder l’œil sec !

3 couleurs : blanc, rouge et noir 

Quelques paroles partagées avec Nicolas le parisien et Nina la belge , il écrit , elle dessine : la Tristesse de l’éléphant , a été publiée en 2016 et nous avons reçu 12 prix après parution de cet album , le premier pour moi , le troisième pour Nina qui illustre pour l’heure son second album d’Agatha Christie, Les Ruines de Tagab après Mystèrieuse Affaire Agatha Christie . Les complices sont déja venus à Illzach il y a deux ans et apprécient beaucoup le Festival Bédéciné d’Illzach; Nina vit à Bruxelles , Nicolas , à Paris où il est professeur d’espagnol (depuis 1999) et responsable pédagogique 4èmes 3èmes (depuis 2016) à l’Ensemble scolaire Le Bon Sauveur à Le Vésinet. 

C’est Nicolas qui se colle au scénario et aux dialogues tandis que Nina se charge de tout le graphisme ( à son image gracieux et doux en trois couleurs blanc , rouge et noir ) . L’adaptation théâtrale de La Tristesse de l’éléphant est prévue à Illzach pour la prochaine édition de Bédéciné avant une adaptation au cinéma . Le producteur est déjà connu mais le casting n’a pas encore débuté, il faudra patienter environ 4 à 5 ans, c’est toujours très long . On a hâte ! 

Festival Bédéciné Illzach 2019 © VB
Partager cet article :