Fontaine rond point des Champs-Elysées ronan Erwan Bouroullec Paris photo VB
Fontaine rond point des Champs-Elysées ronan Erwan Bouroullec Paris©VB

Les nouvelles fontaines du rond Point des Champs-Elysées en chiffres : 6 mats de 13 mètres garnis de 3060 blocs en cristal Swarovski

Depuis le 21 mars 2019 , les parisiens ont constaté le relookage des classiques fontaines de Max Ingrand au bas des Champs Elysées détériorées lors de la Coupe du monde de football de 1998 . Ronan et Erwan Bouroullec ont été choisis pour réaliser cette petite révolution urbaine . Dans la région , nous connaissons bien ces deux designers français de renommée internationale pour les avoir rencontrés à plusieurs reprises au Vitre Design Museum où ils sont régulièrement conviés.

En guise de légende au pied des fontaines , on peut lire les remerciements suivants adressés par la ville de Paris et Le Fonds pour Paris à : l’Etat du Qatar ( deja propriétaire du PSG , du Printemps , de l’hôtel Martinez et du Carlton à Cannes entre autres , de 35 000 mètres carrés sur les Champs, les Casino Barrière de Cannes …), le Groupe industriel Marcel dassault, la Maison Svarovski, le Groupe Galeries Lafayette, JM Weston et la Famille Descours . N’y aurait-il pas un oubli par hasard ? Pas de remerciements aux  frères Bouroullec , créateurs de ces objets aussi futuristes qu’élégants qui valorisent pourtant si parfaitement l’intégration de l’art contemporain dans un urbanisme un peu pompeux hérité du XXème siècle( les Fontaines oint été conçues en 1958 par Max Ingrand ). On comprend mal , d’autant que les 6,3 millions qu’ont couté les fontaines ont été réglés par des mécènes – ceux-là mêmes cités en légendage de l’oeuvre-.

Les Bouroullec ont travaillé avec Swarovski qui a conçu spécialement un cristal ultra-résistant . Le reste du dispositif a été fabriqué par des artisans de toute la France qui ont développé des pièces sur mesure. En termes de design, les deux frères affirment avoir recherché la simplicité pour simplifier l’entretien et allonger la durée de vie de leur œuvre. Et contrairement à beaucoup de fontaines parisiennes, tout le mécanisme hydraulique de propulsion a été rendu invisible, dissimulé sous la surface du rond-point.

« Nous avons voulu produire du merveilleux »Ronan et Erwan Bouroullec

« Sans vraiment penser à une forme, c’est l’image de l’arbre que mon frère et moi avions en tête. » Ronan Bouroullec

« C’est notre quatrième expérience dans l’espace public. Nous avons déjà conçu une autre fontaine à Weil am Rhein, dans le jardin de l’entreprise Vitra, qui ressemble à un petit ruisseau« Ronan Bouroullec

Qu’est-ce que le Fonds pour Paris ?

Créé en 2015 par la Mairie de Paris, le Fonds pour Paris s’est donné pour mission de restaurer et de dynamiser le patrimoine de la capitale grâce à des pièces d’art contemporain. Intégralement financé par le mécénat, il a inauguré en septembre le bouquet de tulipes de Jeff Koons, sculpture géante dressée en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015. Dans un futur proche, il prévoit aussi de rhabiller l’Arc de triomphe avec Olafur Eliasson, l’artiste danois des phénomènes naturels. La renaissance du rond-point des Champs-Elysées était la  priorité de l’organisme. 

« Le Bouquet de Tulipes » de Jeff Koons inauguré en octobre a été offert à la ville de Paris après les attentats de 2015.

Pas vraiment discrète ni très agréable à l’oeil , mais depuis quand l’art rime-t-il naturellement avec esthétisme ? Jamais ! Nous le savons , tout est affaire de subjectivité et de toute façon , où se trouve le bon goût ? je ne sais pas trop personnellement  .L’ œuvre mesure 10 mètres et pèse 30 tonnes, le « Bouquet de Tulipes » de l’Américain Jeff Koons a été inauguré vendredi 4 octobre à Paris en présence de l’artiste et de la maire de Paris Anne Hidalgo.

Cette œuvre avait été proposée en 2016 par Jeff Koons à la Ville de Paris, en hommage aux victimes des attentats qui venaient d’endeuiller le pays et sa capitale en 2015. Elle devait être installée originellement  non loin de la Tour Eiffel pour un coût de réalisation 3,5 millions d’euros payés par le mécénat . Après des mois de discussion, la sculpture a finalement trouvé une place plus discrète , près du Petit Palais.

Jeff Koons Bouquet de Tulipes 2016 2019 Paris Photo VB
Partager cet article :