Gaben Zaun Bâle généreuse ©VB
Gaben Zaun Bâle généreuse ©VB

On prend le temps de regarder autour de nous ! Et aider !

Voilà ! J’ai mis à jour- presque-  tous les évènements qui n’auront pas lieu  pour finalement abandonner cette idée déprimante au profit d’une actualisation flottante de ceux dont la prochaine programmation est déja prévue ; ensuite , j’ai  appelé – presque- tous ceux que j’aime juste pour les entendre respirer à défaut de les serrer dans mes bras . Ensuite , j’ai commencé – et pas terminé -un tas de trucs inutiles du style , ranger , déplacer ,  nettoyer – je suis à deux doigts de partir lessiver le château d’eau du coin à la brosse à dents – juste avant d’entamer l’éternellement remis à plus tard classement des photos de ma vie – également totalement vain car le chaos renaît sans cesse de ses cendres comme une hydre invincible  – . Maintenant , assurée que je suis de n’avoir pas grand chose à faire à part (ré)ingurgiter le contenu de ma bibliothèque mais , ça , j’ai bien le temps ( oui , ne rien faire stimule la paresse c’est bien connu ) , me voilà déterminée à prendre un grand bol l’air , je vais carrément sortir faire un tour … du pâté de maison , seule hélas , tout le monde étant trop occupé chez moi …à apprendre l’ennui . 

Comme je me suis décidée à partir en vadrouille direction le Théâtre de Bâle  devant lequel je gare mon scooter sur un espace libre capable de recevoir un semi-remorque ou deux , je file  ( enfin à petits pas , je me suis collé un tour de rein en essayant de pratiquer un sport à la maison sans coach , prétentieuse que je suis  ) vers la Mittlere Brücke , pour revenir par la Wettsteinbrücke  et voir si , pas hasard , il se passerait quelque chose sur les berges du Rhin , n’importe quoi , genre , un gars qui jouerait de la guitare tout seul sans masque , sans gants , deux filles en paddle , tranquilles , des gens en roller , en vélo , en trottinette … bref , j’ai été servie car telle a été ma récompense : oui , la ville respire encore , j’ai même vu des gens rire , surement se racontaient-ils des bonnes blagues de – pas encore- confinés ( merci Oli pour celle du gars qui a trouvé à s’occuper en confectionnant des lentilles farcies ) .

A la Wettsteinplatz , juste avant le pont du même nom , j’aperçois de loin un grillage auquel sont accrochés des sacs dont je ne sais ce qu’ils contiennent . Approchons-nous , me dis-je sans hésiter ni même m’interroger sur l’heure qu’il est – suis-je en retard ? Ah ben non , je n’ai pas de RV , j’ai tout mon temps ! – Et là , je me dis , être tous dans la cagade a du bon- enfin presque –  , ça donne la même couleur aux gens : un rose tendre , celui de la générosité . Ainsi les sacs sont-ils emplis de dons pour ceux qui manquent de tout  : manger , se vêtir , se laver … les choses de la vie de tous les jours dont nous disposons tous . Je ne sais pas combien sont les personnes en situation précaire ici , mais j’ai entendu le chiffre effarant de 700 000 SDF en Californie . On pourrait tous mourir , mais certains plus que d’autres , on pourrait même ne pas être au courant . 

A Bâle : des sculptures que j’aime 

René Küng Grosse Mondleiter Bâle ©VB
René Küng Grosse Mondleiter Bâle ©VB

La  Grosse Mondleiter (grande échelle de lune) de l’artiste local René Küng. Des barreaux tordus, dont beaucoup sont de simples branches, s’élancent vers le ciel, plus haut que le toit du théâtre. La sculpture à l’aspect graphique et linéaire a été installée sur la place du théâtre en 1980. René Küng, qui a grandi à Allschwil, a suivi le cours préliminaire à la Kunstgewerbeschule Basel en 1950 avant de terminer un apprentissage de tailleur de pierre en 1952-1955. Il a travaillé à la restauration de la cathédrale de Bâle.

Richard Serra sculpture Intersection Bâle Photo VB
Richard Serra sculpture Intersection Bâle ©VB

L’œuvre d’art suivante se trouve à seulement quelques pas de là, juste en face de l’entrée du Theater Basel: il s’agit de la sculpture de Richard Serra intitulée Intersection. Ses puissantes ailes en acier s’imposent au regard. Destinée à n’être exposée que temporairement en 1992, la sculpture a été offerte au public dans le cadre d’une donation privée. Depuis, elle se dresse sur la Theatherplatz.

Hubertus von der Golz le funambule ©VB
Hubertus von der Golz le funambule ©VB

Si vous passez au Teufelhof , lieu de plaisirs – en tout bien tout honneur – affectionné des bâlois , associant gastronomie et art , vous ne pourrez rater l’élégant funambule face à la suite 9  par laquelle il a fallu passer pour installer ce petit bijou de raffinement en équilibre entre ciel et terre comme il se doit , oeuvre du sculpteur berlinois Hubertus von der Golz . L’instabilité de ses personnages pour la plupart du temps sont une métaphore des difficultés d’adaptation des humains à la société et entre eux. 

Markus Böhmer 2019 Mittlere Brücke ©VB
Markus Böhmer 2019 Mittlere Brücke ©VB

Encore une oeuvre symbolique : c’est le sculpteur bâlois Markus Böhmer qui a créé cette succession de 14 visages sculptés sur la Mittlere Brücke . Ce mémorial représentant des personnes persécutées et exécutées pour sorcellerie – la dernière Anna Göldi en 1786 -veut rappeler jusqu’où l’intolérance peut aller . L’oeuvre initiée par l’historienne Brigitta Gerber est aujourd’hui située en face du Käppelijoch , le lieu historique d’où les condamnés étaient autrefois  jetés à l’eau. L’idée est de fustiger tous les préjugés qui conduisent encore à l’exclusion de nos jours .

Albert Schilling Fischer 2009 Solitude Parc ©VB
Albert Schilling Fischer 2009 Solitude Parc ©VB

Albert Paul Schilling a suivi des études de théologie puis les Beaux-Arts  à Berlin pour s’orienter vers  la sculpture sur bois avec Otto Hitzberger et la technologie du bronze avec Kurt Kluge. En 1932, il revient en Suisse et s’installe à Zurich. En 1935 et 1936, Schilling a reçu la bourse fédérale d’art. En 1937, il participe à l’Exposition universelle de Paris. En 1946, il s’installe à Arlesheim. Après 1950, ses travaux devinrent de plus en plus abstraits. Il  travaille avec du plâtre, de l’argile cuite, du bois, du grès et du bronze puis de la  roche dure . Schilling est considéré comme un pionnier de la modernité, en particulier dans l’art sacré. Il y a plus de 40 grandes sculptures de Schilling dans les cantons de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville sur les places publiques, les parcs et les églises. À la Biennale de Venise en 1962, Schilling a reçu le prix de sculpture de l’Institut liturgique de Rome et en 1974 le Prix de la culture du paysage de Bâle.

Bettina Eichin Helvetia auf Reisen ©VB
Bettina Eichin Helvetia auf Reisen ©VB
Carl Burckardt Amazone Mittlere Brücke Bâle ©VB
Carl Burckardt Amazone Mittlere Brücke Bâle ©VB
Partager cet article :

Évènements pour la semaine du 21 septembre 2020

Navigation des événements de la semaine

Loading Events
lun 21
Aucun événement aujourd'hui
mar 22

Abd Al Malik Filature de Mulhouse

22 septembre / 20 h 00 min - 21 h 00 min
mer 23

Abd Al Malik Filature de Mulhouse

23 septembre / 20 h 00 min - 21 h 00 min
jeu 24
Aucun événement aujourd'hui
ven 25
Aucun événement aujourd'hui
sam 26

ANNULE Youssou N’Dnour concert Satdtcasino Basel

26 septembre / 20 h 00 min - 22 h 00 min
dim 27
Aucun événement aujourd'hui