Balade Bubendorf Lampenberg Bâle-Campagne Photo VB
Balade Bubendorf Lampenberg Bâle-Campagne ©VB

Bubendorf – chateau Wildenstein – Lampenberg 

Une randonnée vraiment agréable qui passe par le château de Wildenstein et offre un panorama splendide sur la campagne . Départ Bubendorf , arrivée Lampenberg Station. Une randonnée pour les romantiques. Si vous vous promenez le long des chênes noueux, qui ont jusqu’à 500 ans, sur le chemin de Wildenstein puis que vous vous tenez devant le château, vous vous sentirez transporté au Moyen Âge. Le court détour vers la cascade de Sormatt (5min.) En vaut la peine. Pour faire une halte boire & manger  à la fin de votre balade , arrêtez-vous au Hoflädeli Abendsmatt , c’est un lieu plein de charme et vous pourrez emporter en libre-service des boissons , des yaourts , des gâteaux , glaces  ,  le tout home made , du café … le restaurant de la famille Schmutz est fermé jusqu’au 8 juin /Restaurant Abendsmatt / Lampenberg / Lun – sam / 061 951 10 24.

Pratique : 13 km / 3h30 /wanderungen.ch

A propos du Château de Wildenstein

Le château de Wildenstein fut construit au XIII ème siècle par Henri d’Eptingen , dont le père possédait le château de Madeln. Les Eptinger furent parmi les colonisateurs du Jura bâlois les plus actifs. Ils érigèrent près de  Bubendorf deux châteaux, celui de Gutenfels et celui de Wildenstein. Construits sur des terres appartenant à la prévôté du chapitre de. Bâle dont Le domaine ecclésiastique  s’étendait jusqu’aux villages de Ramlinsbourg, Ziefen et Lupsingen. C’est grâce à une donation que l’évêché de Bâle était, au XIe siècle, entré en possession de ce territoire, rattaché jusqu’alors à l’Empire allemand. Après être retourné à la prévôté, en 1248,  il fut administré par un métayer.
C’est à cette même époque que fut édifié le château de Wildenstein qui possédait d’importantes terres et des forêts . D’autre part, les Eptinger versaient chaque année à la prévôté de modestes redevances pour les terres non cultivées. Ces biens fonciers demeurèrent toujours propriété de l’institution ecclésiastique. Nous ne savons pas combien gravement le château fut endommagé lors du tremblement de terre de Bâle en 1356 .

En 1380, Henmann,  le château de Wildenstein fut vendu à Götzmann et Elsi Markwart, de Baden , puis, en définitive , à Peterman Sevogel, un riche patricien bâlois . 

Par la suite, Wildenstein changea à plusieurs reprises de mains, jusqu’à ce qu’il fût acheté par Johannes Bar, professeur de droit à l’université de Bâle. Puis,  Bâle acheta elle-même Wildenstein . Ce n’est qu’au XVIIe siècle que de nouveaux propriétaires entreprirent des travaux de transformation.
A partir de 1792, Wildenstein appartint à la famille Vischer  qui aménagea en 1812 un jardin devant le château, améliora les voies d’accès, érigea des bâtiments d’exploitation et rénova les parties d’habitation avec l’architecte bâlois , travaux qui  conférèrent au château son apparence actuelle . 

Classé comme bien culturel d’importance nationale, le château est finalement acheté par le canton de Bâle-Campagne en 1995 et devient le théâtre d’événements culturels. En 2012, une votation populaire confirme que le château doit rester une possession du canton.

Des manifestations, telles que la fête de Wildenstein (avec des visites guidées gratuites, tous les ans à la fête des mères), ainsi que des événements musicaux et des pièces de théâtre sont organisés par l’association «Verein Freunde von Schloss Wilden -stein, Bubendorf» (www.fr-schloss-wildenstein.ch). Quelques jours par an, le café «Schlossbeizli» devant le château est également ouvert, par exemple les 7 et 8 septembre et les 5 et 6 octobre 2013 (www.schlossbeizli-wildenstein.ch). 

Voyez d’autres balades sympas autour de Bâle 

Balade 1

Balade 2

Balade 3

Balade 4

Balade 5

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *