Le monde du corps humain : une affaire de cœur 2011/ 2012 Bâle

Körperwelten Plastination Exposition Bâle Messe 2011 Photo VB
Körperwelten Plastination Exposition Bâle Messe 2011 ©VB

VISITE GUIDEE EN FRANCAIS l’Union Française et Francophone de Bâle jeudi 24 novembre à 14h

Nos corps percés à jour grâce à un procédé technique unique, la plastination . Körperwelten est un vrai spectacle , voyez cette exposition extraordinaire, comme les 33 millions de visiteurs dans le monde. Depuis le 26 aout, l’inventeur de la plastination et son administratrice, le Dr Angelina Whalley, présentent à Bâle leur exposition Körperwelten, une affaire de coeur. Pour chacune de ses expositions , le Dr Von Hagens choisit un thème central , cette-fois-ci , le coeur ; quoi de plus rassembleur que l’objet de  presque toutes nos preoccupations , celui qui renferme nos passions , nos peines , nos joies ; mais aussi , plus prosaïquement , la pompe laborieuse  sans laquelle nous ne saurions simplement exister. Notre coeur, un petit soldat  fidèle qui ne connaît ni RTT , ni 35 heures.

Exposition didactique

Effectivement ,ceux d’entre nous qui n’ont pas encore bien capté comment fonctionne la précieuse pépite logée dans nos corps vont être heureux . Finie l’ignorance, l’exposition vous indique, entre chacun des corps artistiquement plastinés, ici les statistiques cardiaques comparées du sportif et du rond de cuir, là le trafic des cellules sanguines et des autoroutes (95000 KM au total, plus 2 fois le tour de la terre !) qu’elles empruntent pour irriguer sans faillir la totalité de notre corps. Vous pouvez ne pas être vraiment convaincus du caractère indispensable d’une structure si complexe. Alors ,observez bien au hasard de votre visite les organes vitaux exposés . Le cœur, les poumons ou les artères, une sorte d’avant- après saisissant, je veux parler de l’avant-après maladie, vraiment instructif !

Leonard de Vinci et Andreas Vesale sont les maîtres du plastinateur professeur d’anatomie d’Heidelberg

Connaître l’intérieur de notre corps et en comprendre le fonctionnement n’est pas un concept nouveau . En effet, la période de la Renaissance en est le reflet . Ceci notamment grâce aux travaux de Leonard de Vinci, homme d’esprit universel et anatomiste averti, dont Gunther Von Hagens s’efforce de suivre les traces. Cependant, sa référence essentielle est celle d’Andreas Vesale . Celui-ci fut un médecin flamand de la Renaissance .Il est considéré comme le père de l’anatomie moderne . Grâce ou à cause du voisinage familial avec le Gibet de Montfaucon aux portes de Paris , il tombe très tôt dans la passion de la dissection .(Anatomie en grec signifie science du découpage) . En effet, il est celui qui a rendu vivante la science de l’anatomie en disséquant pour les étudiants en médecine, de réels cadavres humains et non comme auparavant des cadavres d’animaux, seule pratique autorisée alors par l’Eglise.

Il faut garder à l’esprit en déambulant dans les salles, l’objectif du Dr Von Hagens. Il le dit lui-même et le martèle : lors des expositions, l’idée est de permettre au profane de comprendre son propre corps physique et de l’inciter à l’estimer davantage en lui présentant concrètement ce que la négligence ou l’excès provoquent sur notre fragile carcasse, voyez ces articulations en friche ou ces poumons noircis ou encore ces foies cirrhotiques.

Le corps plastiné : un fantastique materiel l’observation et l’enseignement pour les etudiants en médecine

Grâce à la plastination qui remplace l’eau des cellules par un matériau plastique, le Docteur Von Hagens parvient à conserver et exposer des cadavres. Les préparations anatomiques sont fermes et sans odeur. Elles peuvent garder des positions inédites. Autrement dit , la plastination est une technique de conservation anatomique qui consiste à éterniser les spécimens en extrayant leau et les graisses des tissus qui seront remplacées par des résines (polymères). Larchitecture est ainsi préservée jusquà léchelon cellulaire. Définition donnée lors d’un congrès d’anatomie tenu par le Professeur Jean-Michel Prades à Saint-Etienne, pionnier en France et grand défenseur de la pratique de la plastination depuis 1995.

Du materiau d’observation à l’œuvre esthétique

Le succès de Gunther von Hagens est tel qu’il affirme avoir déjà reçu 121 cadavres . Le pari de ce Pascal du 21ème siècle n’est pas de montrer de l’anatomie pure. Pour lui, il s’agit plus d’un divertissement anatomique, voire d’un art anatomique.

Les corps (sains ou malades) sont exposés de manière scientifique, abstraite ou esthétique . Le Dr Von Hagens espère ainsi faire comprendre au public combien notre corps est une belle et fragile création. Mais, bon, encore fallait-il savoir mettre en avant l’aspect artistique de la chose scientifique ; c’est là qu’intervient Angelina Whalley, épouse du sieur Plastinator

Comment lier l’art et la science ?

Depuis 1995, le Dr Angelina Whalley occupe la place de directrice artistique sur les expositions de Von Hagens. Son but : présenter au public les corps et les organes plastinés en organisant des mises en scène attractives . Celles-ci rendent les sujets familiers et non angoissants, laissant la part belle au plaisir d’apprendre et de comprendre la fragilité de notre corps sain ou malade. Mission accomplie, à mon sens en tout cas , la danse, le tir à l’arc, les échecs, le ski, le cyclisme, n’ayant jamais été décrits d’aussi belle et intime façon ; et les tranchages longitudinaux de têtes ou de corps entiers sont assez esthétiques, convenons que ni Arman, arrangeur de statues grecques et autres simples contrebasses vues à Tinguely  l’an passé – souvenez-vous -, ni Damien Hirst- célèbre découpeur de vaches trônant autrefois  au Palazzo Grazzi  ne nous diront le contraire .

Je vous conseille un arrêt devant l’autre partie de cartes. Un hommage à Hollywood . Il s’agit d’une scène de Casino Royale ou Daniel Craig évolue au milieu d’une exposition Bodyworlds . J’ai trouvé cela assez comique ( observez les pieds ). On aime ou on aime pas ! La première question à polémique concerne la provenance des corps . Réponse : les créatures du Dr Von Hagens, comme il les nomme, sont toutes des volontaires qui ont donné leur corps à la science en connaissance de cause.

En 1980, le Dr Von Hagens crée à Heidelberg la firme BIODUR pour la distribution de polymères et appareils conçus à cet effet , puis il a fondé en 1993 l’Institut de Plastination (dirigé aujourd’hui par sa femme). Il est depuis 1996 Professeur étranger à l’Université de médecine de Dalian, en Chine, et Directeur du Centre de Plastination de l’Institut d’anatomie de l’Académie de médecine d’Etat du Kirghizistan à Bishkek. Bishkek est son centre de recherche & développement et Dalian le centre de production. Il a créé dans ces 2 villes des Plastination Cities où des centaines de plastinateurs préparent les corps.

Quelques chiffres

D’après un sondage concernant plusieurs expositions de 1996 à 2008   auprès de 500 visiteurs dans chaque ville, dont Bâle ou l’expo fut déjà présentée en 1999 mais aussi Hosaka , Singapour, etc , à la question comment avez-vous trouvé l’exposition ? 51% des interrogés ont répondu très bien , 38% bien , 8% satisfaisante , 3% mauvaise.

A l’été 2011, l’Institut de Plastination d’Heidelberg du Dr Von Hagens a enregistré dans le cadre d’un programme de don des corps, 12898 offres dont le maximum viennent d’Allemagne, hommes et femmes se valant en chiffres ; la moyenne d’âge des donneurs est de 61 ans.

Le Dr Von Hagens a choisi la plastination

« Mon épouse va plastiner mon corps. Nous nous y préparons depuis longtemps. Mon plastinat sera placé à l’entrée de mon exposition. Il prendra la pose du salut. Je veux dire bienvenue à mes visiteurs, même si je suis mort », déclare-t-il au journal le plus lu d’Allemagne Bild

Ce que j’en pense :

La Tribune de Geneve rappelant les ennuis de Gunther Von Hagens accusé dès 1997 d’atteinte à l’intégrité des cadavres ! Les bras m’en tombent ! C’est quoi un cadavre intègre ? Il faut avouer que du moment que je n’y reconnais pas un membre de ma famille – et je vous défie de reconnaître qui que ce soit – je n’ai personnellement pas de griefs contre le bon docteur ; en outre , je crois à l’âme ayant quitté l’habit charnel à l’ultime instant , ce en quoi je rejoins une grande partie du peuple croyant , pas de souci non plus de ce côté donc . Pour conclure, mon point de vue est que le travail de Von Hagens est scientifique et didactique avant tout , il est un bon moyen de faire avancer la connaissance des étudiants en médecine en anatomie.

Partager cet article :