4e Festival International de photos animalières et de nature dans l’espace Rhénan du 15 juin au 30 novembre 2019

Une galerie à ciel ouvert : Saint-Louis Agglomération et l’Association « 200 Photographies pour la Nature »

L’objectif de l’association, à l’initiative  de quelques professionnels de l’image, est de réunir des photographes de la vie animale et de la nature dans une grande et belle exposition à ciel ouvert. Cette année, plus de 250 photographies sur bâches s’égrènent le long du canal de Huningue, de Huningue à Kembs, se prolongeant jusqu’à Weil am Rhein.

80 photographes, professionnels et amateurs passionnés célèbrent la biodiversité, la biodiversité à l’échelle mondiale, si fragile en raison des bouleversements géopolitiques, climatiques, mais aussi la biodiversité chez nous, ici en Alsace et dans le couloir rhénan. La Petite Camargue Alsacienne est l’un de ces sanctuaires que nous envie nombre de régions. La qualité de sa gestion, l’engouement qu’elle suscite auprès du public en font un instrument précieux de l’éducation à l’environnement. La proximité homme-nature est ici, dans ce cadre pleinement illustré, avec ces nombreux bosquets, ces plans d’eau et cette magnifique promenade le long des canaux… Une diversité de thèmes complémentaires qui rend un vibrant hommage à cette nature.

80 photographes français, allemands, suisses mais aussi d’autres régions du monde, et 3 associations réunissant amateurs et professionnels marquent leur fidélité par leur présence : Image sans frontière (France), GDT Gesellschaft Deutscher Tierfotografen et l’Association Suisse des Photographes et Cinéastes Naturalistes (ASPN).

Pour cette édition, le caractère trinational est encore renforcé puisque le parcours de l’exposition s’étendra jusqu’à Weil am Rhein, au-delà de la passerelle des Trois Pays. Ce nouveau partenariat a permis de bénéficier d’une aide financière de l’Union européenne par l’intermédiaire du fond Microprojet Interreg V.

Saint-Louis Agglomération soutient depuis 2017 cette manifestation qui accompagne par son approche pédagogique les différentes mesures prises par la collectivité pour lutter contre le réchauffement climatique et plus particulièrement le Plan Climat Air Énergie Territorial pour lequel une concertation citoyenne est actuellement en cours (https://bit.ly/mobilisons-nous).

Invité d’honneur pour la France : Dominique Delfino –  Photographe professionnel

Fidèle à sa région, Dominique Delfino réside dans le Pays de Montbéliard où il est né. Il découvre la photographie dès l’âge de 14 ans grâce à un photo-club local. Sa passion pour la nature le conduit très rapidement à communiquer, témoigner et sensibiliser par le partage de ses images  (expositions-conférences). Particulièrement sensible à la pollution lumineuse et au gaspillage énergétique, il s’engage au sein de l’ANPCEN (Association Nationale de Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes). Élu de sa commune de Brognard (490 habitants) depuis 1989, en charge de l’environnement, il en est aujourd’hui le premier adjoint avec une motivation encore plus profonde de la gestion des espaces naturels.

Passionné par les oiseaux, il consacre son temps à les observer, les photographier en prenant en compte l’environnement de façon générale, élargissant ainsi son champ d’action photographique (faune, paysage, aérien,  urbanisation, pollution etc…)

Publication de quatre livres sur la Franche-Comté www.dominiquedelfino.fr

Invitée d’honneur pour la Suisse ASPN – Association Suisse des Photographes et cinéastes Naturalistes fête ses 50 ans

19 photographes à l’honneur :Patrick Arrigo / Jean-Pierre Borcard / Natalie et Olivier Brunner-Patthey / Fabien Chenaux / Eric Dragesco / Pascal Engler / Gilbert Fortune / Sébastien Francey / Chantal Guggenbühl / Pierre-Yves Jaquet / Olivier Jean-Petit-Matile / Benjamin Kenzey / Jean-Bernard Marrel / Pierre-André Perrin / Hilary Rhodes / Yann Staffelbach / Alain Vaney / Hansruedi Weyrich / Dora Zarzavatsaki

Créée en 1969 et regroupant des passionnés de nature et d’environnement, l’ASPN est une association dynamique grâce à laquelle ses membres se retrouvent plusieurs fois par année afin de partager leurs images. Elle permet non seulement à ses membres de progresser grâce au partage de leurs expériences photographiques et cinématographiques, mais également de promouvoir la protection des espèces et des milieux naturels. La diffusion d’images et de films naturalistes, par des expositions et des montages audiovisuels, permet aux membres de présenter au public des instants inoubliables.

“De nos jours, cette mission est, à l’évidence, encore bien plus importante. Nous ne pouvons plus nous limiter à «Faire de l’Image», car nous avons désormais une grande responsabilité envers la Nature. Avec nos images, nos articles, nos livres, nos conférences, nos expositions, nos films, nous avons le devoir de sensibiliser la population, de collaborer avec les associations de protection de la nature, d’informer les décideurs et les politiques.”www.aspn.info

L’Association GDT – Gesellschaft Deutscher Tierfotografen

14 photographes à l’honneur :Christian Surber / Christina Wilhelm / Daniela Graf / Flurin Leugger / Gregor Faller  / Heike Odermatt / Horst Helwig / Joachim Wimmer / Karlheinz Erz / Klaus Steegmüller / Lukas Thiess / Huber Reinhard / Stefan Betz / Torsten Bittner

L’Association GDT a plus de 1200 membres, elle est la plus grande association de photographes de nature en Europe. Le GDT “Regionalgruppe Baden” est l’un des 16 groupes régionaux d’Allemagne et de Suisse. Les objectifs de GDT sont de contribuer à une meilleure connaissance de la nature et de promouvoir sa conservation. Pour ses membres, le respect de la nature est le préalable fondamental à leurs ambitions photographiques. Chaque automne, l’Association organise un grand festival international de photographies de nature. De plus elle organise deux concours internationaux : Le GDT Nature Photographer of the Year (GNPY), et GDT European Wildlife Photographer of the Year (GDT EWPY).

Image Sans Frontière (I.S.F)

15 photographes : ANDRE GERTOSIO / Marie-Louise BERNARD / Philippe Bolle / CAMBORNAC Michel / Chich Henri  / Gaymard Alain / André Gertosio / HOANG TRUNG THUY / JOLY Dominique / Monique CORRIOL / ALAIN MORATA / Guy SAMOYAULT / Anne SargeanT / Marie-José Tack / Jean-Danie TOSELLO

Collectif de photographes amateurs et professionnels internationaux qui crée des liens. Sans frontière géographique, sans frontière artistique, sans frontière idéologique, Image Sans Frontière favorise les échanges photographiques par les rencontres des photographes et les expositions internationales, les voyages réservés aux photographes, par le site I.S.F, par les newsletters, Facebook et le magazine qui permet à chacun de voir ses meilleures photos publiées. Image Sans Frontière promeut également la photographie par ses Labels et Distinctions. Une coupe du monde, comportant 6 salons, jugée internationalement est organisée tous les 2 ans et permet de découvrir de nouveaux talents et de les mettre en valeur dans des expositions internationales.

Et aussi :

Alain Crucy

“La soixantaine passée, ayant une vie de famille et la possibilité de consacrer la plupart de mon temps à la photographie. Dès mon plus jeune âge, j’ai été attiré par la nature et milité pour sa protection en étant l’initiateur de la création d’une association de protection de la nature. C’est en faisant des campagnes de baguage sur l’ile du Rhin que mes premiers pas en photographie ont été faits. Je suis persuadé que la photographie permet de témoigner, de faire aimer la nature et donc de la préserver. A l’aire du numérique je continue à sillonner la nature, surtout alsacienne et française, à la recherche d’émotions fortes que nous procurent la vie animale et ce qui l’entoure. La photo, reflet d’un regard particulier d’un instant me fascine, m’attire, m’étonne et me fait vibrer.”

Denis Michaluszko

“Je photographie la faune qui nous entoure en simple amateur depuis 2012, principalement les oiseaux, ils me fascinent. D’ici ou d’ailleurs, du “simple” Moineau ou coloré Guêpier, je ne me lasse pas de les observer et photographier. J’ai commencé la photo par les sorties randonnées en famille puis, c’est en observant la nature qui nous entoure, que j’ai eu envie de la photographier.”

Fabrice Simon

Né dans le Berry, il abandonne sa région natale en 1988 pour sa première passion, les chevaux, qui le conduisent dans la région de prédilection de l’élevage équin : la Normandie. Malgré un emploi du temps chargé, il continue dans la mesure du possible à assouvir sa deuxième passion, la photo qu’il partage maintenant avec sa compagne Cécilia plus spécialisée dans la vidéo. Il débute en Brenne avec les cervidés de la forêt de Lancosme. Puis, au hasard de ses déplacements, il photographie les oiseaux des marais vendéens, ceux de baie de Somme, la faune de Normandie, du Québec, de la Colombie Britannique ainsi que celle de l’Alaska qui est devenue, comme il aime le dire, son deuxième pays depuis une dizaine d’années.

Jacques Oesterle

“Né en 1985 à Mulhouse, habitant actuellement aux seins des collines sous-vosgiennes  afin d’être au plus près de la nature environnante. Je suis un amoureux de la nature depuis ma plus tendre enfance. Construire des cabanes dans les arbres, me balader en forêt, cueillir des champignons, observer des oiseaux ou tout simplement jardiner. Je fus pris de passion pour les ambiances particulières (brumes, blizzard, crépuscule, aube). Observer la faune sauvage m’apporte réconfort et émerveillement. Depuis peu j’ai la volonté de m’éloigner de la photo naturaliste pure afin d’apporter plus de poésie. La nature plus que la pratique de la photographie font partie intégrante de ma vie. Par mes photos, j’espère montrer et sensibiliser, pour le respect et la protection de la nature, qui est plus que jamais en danger.”

Karine Bigot

“Originaire d’un petit village de Picardie, j’ai toujours été passionnée par la nature et la faune sauvage. Adolescente, je passais une bonne partie de mon temps libre à me balader à dos de cheval en forêt à pister les biches et cerfs. C’est lors de mon arrivée en Alsace, début 2011, que je me suis mise à la photographie animalière, en commençant par de nombreuses sorties à la Petite Camargue Alsacienne. C’est donc tout naturellement que dès 2012, j’ai commencé à consacrer quasi toutes mes vacances à sélectionner des destinations à thème très précis : l’ours Kermode ou le grizzly en Colombie Britannique, le loup d’Abyssinie en Ethiopie, mais je recherche principalement à photographier les singes dans leur milieu naturel.”

Claude Roth et Jean-Philippe Maurer

“En amateurs passionnés, nous photographions la nature sur le pas de notre porte en Alsace depuis des décennies ! Nous aimons aussi voyager et photographier ailleurs la faune devenue rare chez nous ou nous confronter à d’autres sujets en Europe de nord ou de l’est en Afrique ou en Amérique. Le monde numérique a rendu notre tâche bien plus simple que par le passé et a ouvert de nouveaux horizons de possibilités ! Technophiles, nous aimons pousser plus loin les limites de notre matériel et explorer d’autres pistes pour photographier nos sujets. Nous avons ainsi développé des moyens de photo ultrarapide que nous mettons en œuvre pour capturer des photos d’oiseaux en vol. Un robot radioguidé nous permet de photographier la faune africaine au ras du sol. Nous disposons aussi tout près de chez nous de plusieurs affûts permanents et adaptés à notre style de prise de vue. Bien d’autres projets photographiques sont dans nos ateliers ou dans notre tête…”www.wildlife-picts.com

Thierry Lebert

“Originaire de Mer, petite ville du Loir-et-Cher en région Centre-Val-de-Loire, je découvre la photographie animalière avec mon beau frère qui est cinéaste et photographe animalier dans les Hautes Alpes.J’aime photographier la nature qui m’entoure et m’immerger dans mon environnement proche. En plus du plaisir de la rencontre avec l’animal, ce qui me rend le plus heureux, c’est de pouvoir partager ces instants avec les acteurs de terrain, ainsi qu’avec mes confrères et amis photographes que je croise dans les différents festivals ou expositions de photos de nature en France ou à l’étranger. Je passe la plupart du temps sur le territoire de « Petite Beauce » et malgré l’image médiocre que l’on ait de ces grandes étendues de cultures à perte de vue, j’aime montrer par mes photos, qu’il y a des endroits étonnants ou la faune, grâce aux hommes, vie en toute tranquillité. Il m’arrive aussi de me rendre sur la Loire et ses rives, ainsi que sur les étangs de Sologne pour y retrouver le petit monde.

Je préside depuis 2014 l’ACPC, Association de Chasse Photographique en région Centre.” www.acpc-photos.com

Print Friendly, PDF & Email