Le Kunsthaus Zürich présente «Matisse – Métamorphoses» jusqu’au 8 décembre 2019

Matisse Nu de dos 1908-1913 Kunsthaus Zurich Photo VB

Matisse Nu de dos 1908-1913 Kunsthaus Zurich©VB

Du 30 août au 8 décembre 2019, le Kunsthaus Zürich met à l’honneur le travail de sculpteur d’Henri Matisse. Cette exposition présente des bronzes dans différents états successifs ainsi que des sources d’inspiration de l’artiste, dont des photographies de nus et des statues africaines. Les activités proposées par la médiation culturelle intéresseront aussi bien les amateurs d’arts et les spécialistes que les familles.

À travers plus de 70 œuvres, accompagnées de reproductions de photographies d’époque, de films et de musique, la méthode artistique de Matisse est mise en scène avec clarté et éloquence dans la grande salle d’exposition. On pourrait regretter que les grands sculpteurs qui ont , certes,  influencé largement Matisse , occupent la place d’honneur d’une exposition qui lui est pourtant consacrée . Ainsi démarre-t-on notre déambulation par l’inquiétant Beethoven de Bourdelle , le non moins fameux Jean d’Aire – Etude de nu pour les bourgeois de Calais-  de Rodin ou les nues si parfaites de Maillol . L’idée est de montrer comme Matisse  a su s’émanciper de ces grands modèles. Ses figures semblent connaître une véritable métamorphose , du plus figuratif au plus proche de la réalité – les modèles sont bien réels , de nombreuses photos parcourent l’exposition – à une forme d’abstraction épurée , voir le Nu appuyé sur les mains de 1905.

UNE PROGRESSION FORMELLE DANS LES SCULPTURES, LES TABLEAUX ET LES DESSINS

Matisse Jeannette I Kunsthaus Zurich  / 1910 Musee d'Orsay Photo VB

Matisse Jeannette I Kunsthaus Zurich / 1910 Musee d’Orsay©VB

La progression formelle d’un modelage d’apparence naturaliste vers une stylisation radicale, telle qu’elle apparaît dans les bas-reliefs en bronze «Nus de dos I–IV», se retrouve également dans des nus couchés («Nus couchés I–III»), dans de graciles statuettes («Madeleine I–II»), et dans de volumineux bustes («Jeannette I–V»).

À cet égard, des parallèles peuvent aussi être faits avec l’œuvre pictural et dessiné de Matisse. C’est la première fois qu’une exposition retrace ce processus de la métamorphose en mettant en relation le travail de plasticien de Matisse avec ses tableaux, ses papiers découpés et ses dessins. On est frappé de voir que Matisse lui-même ne se contentait pas d’enregistrer cette évolution à titre privé: il allait jusqu’à exposer ses prises de vues documentaires à côté de ses tableaux (par exemple la «Nature morte au coquillage sur marbre noir», 1940). On découvrira au Kunsthaus Zürich les raisons pour lesquelles l’artiste tenait à rendre visible aux yeux de tous ce processus évolutif. Aucune autre exposition ne les a jusqu’à présent analysées de manière aussi détaillée.

UNE INSPIRATION PUISÉE DANS LA SCULPTURE AFRICAINE ET LA PHOTOGRAPHIE

L’exposition ne prend pas seulement pour objet la méthode artistique de la métamorphose, mais s’attache aussi à d’autres aspects caractéristiques de l’œuvre sculpté de Matisse. Elle montre quel intérêt l’artiste a porté à Rodin, à l’art de l’Antiquité et à celui de la Renaissance. Elle révèle aussi que pour Matisse, le processus créatif était précédé d’un intense travail sur des modèles photographiques et sur la sculpture africaine.

 

 

ABOLITION DES SIGNES SEXUELS DISTINCTIFS

Matisse Kunsthaus Zurich Petit nu au canapé 1924 Musee d'Orsay Photo VB

Matisse Kunsthaus Zurich Petit nu au canapé 1924 Musee d’Orsay©VB

L’arabesque, élément stylistique aisément perceptible dans «La serpentine» (1909), caractérise presque toutes les sculptures de Matisse. De même, l’abolition des traits sexuels distinctifs est un procédé formel qui peut être attribué à l’artiste, comme en témoignent les quatre «Nus de dos» ou encore le «Petit torse mince» (1930).

D’IMPORTANTS PRÊTS DU MONDE ENTIER

Dans le cas des bas-reliefs «Nus de dos», Matisse a mis 20 ans pour pousser à l’extrême la métamorphose d’un seul et même motif. La longueur du processus montre que cette création n’a jamais été conçue comme une série, même si c’est l’impression que peut avoir le visiteur quand il se trouve face à ces quatre bas- reliefs grandeur nature.

Sandra Gianfreda, commissaire de l’exposition, a composé ce parcours éclairant à partir d’œuvres prêtées par de grandes collections de Copenhague, Washington, Baltimore, San Francisco, Paris, Moscou et Nice. En tant que partenaire, le Musée Matisse de Nice est celui qui a prêté le plus grand nombre de travaux, et il accueillera ensuite l’exposition présentée à Zurich (7.2.–6.5.2020; co-commissaire: Claudine Grammont). Comme le montre cette exposition, Matisse ne savait pas que peindre; son œuvre de sculpteur est un jalon majeur de la modernité.

AUDIOGUIDES POUR ADULTES ET ENFANTS

Des histoires portant sur la genèse des œuvres permettront aux adultes d’appréhender de plus près la méthode artistique de Matisse. Quant aux enfants de 5 à 9 ans, ils seront sensibilisés aux différences entre la création en deux et en trois dimensions, en comparant des photographies exposées aux sculptures. Et ils comprendront pourquoi le jaguar en train de dévorer un lièvre semble tout aussi absorbé par sa tâche que l’artiste lorsqu’il a créé cette sculpture. Des supports de dessin permettront aux plus petits visiteurs de s’essayer à créer des formes et des figures à partir de lignes.

AUTOUR DE L’EXPOSITION: DANSE, ENTRETIEN, CONFÉRENCE, VISITES

purrmann__matisse_in_seinem_atelier__issy_les_moulineaux_

purrmann__matisse_in_seinem_atelier__issy_les_moulineaux_

Matisse dansé Performance de danse de Karin Minger

Sam 7.9. à 21h30 (pendant la Longue nuit des musées, ticket spécial), mer 2.10. à 18h30, mer 30.10. à 18h30, sam 16.11 à 14h. Dans l’exposition.

Gratuit pour les détenteurs d’un billet pour l’exposition et pour les adhérents.

Mouvements et danses

La statue a bougé ? Les enfants de l’atelier «1, 2, 3, transforme-toi!» montrent dans l’exposition des danses et des mouvements inspirés par Matisse qu’ils ont élaborés avec un danseur du Tanzhaus Zürich. Représentation: ven 18.10. à 16h30. Gratuit pour les détenteurs d’un billet pour l’exposition.

Un laboratoire artistique pour tous

Vous avez envie de vous pencher de plus près sur le thème de la métamorphose ou, inspiré par Matisse, de passer à l’acte artistique? Rendez-vous quand bon vous semblera au «laboratoire artistique», dans l’atelier de la médiation culturelle. Nous avons des idées pour les petits et les grands, et tout le matériel pour les réaliser. Dimanche 1.9., 6.10., 3.11., 1.12., de 10h30 à 16h. Gratuit pour les détenteurs d’un billet pour l’exposition

PUBLICATION

Le catalogue de l’exposition (Scheidegger & Spiess, 232 pages, 206 illustrations) comporte des articles de Sandra Gianfreda, Claudine Grammont, Gaku Kondo, Bärbel Küster et Ellen McBreen. Il paraît en version allemande, anglaise et française et il est disponible au prix de CHF 49.– à la boutique du Kunsthaus et en librairie.

Exposition organisée par le Kunsthaus Zürich en partenariat avec le Musée Matisse, Nice.

Avec le soutien de Credit Suisse – Partenaire Kunsthaus Zürich ainsi que de la Fondation Elisabeth Weber et de la Fondation Dr Georg et Josi Guggenheim.

INFORMATIONS PRATIQUES

Kunsthaus Zürich, Heimplatz 1, CH–8001 Zurich, tél.: +41 (0)44 253 84 84,

Ven–dim/mar 10h–18h, mer/jeu 10h–20h. Fermé le lundi.

Entrée pour l’exposition: CHF 23.–/18.– tarif réduit et groupes. Billet combiné pour l’exposition et la collection: CHF 26.–/19.– tarif réduit et groupes. Entrée gratuite pour les membres de la Société zurichoise des beaux-arts et pour les moins de 16 ans. Audioguide: CHF 3.– pour les adultes, gratuit pour les enfants. Prévente: Zurich Tourisme. Réservation de chambres d’hôtel et vente de billets. Service d’information touristique en gare principale, tél. +41 44 215 40 00, information@zuerich.com, www.zuerich.com.

Billet combiné RailAway CFF. Réduction sur le voyage et l’entrée: en vente en gare ou auprès de Rail Service 900 300 300 (CHF 1,19/min. depuis le réseau fixe), www.cff.ch/kunsthaus-zuerich.

Print Friendly, PDF & Email