Le South Rock un rafiot sorti des limbes : qu’en faire ? un lieu multiculturel évidemment , vous êtes à Bâle !

South Rock Bâle Klybeck  Photo VB

South Rock Bâle Klybeck ©VB

42 mètres de long pour 600 tonnes de métal oxydé , la vieille chose rouge impose sinon le respect , au moins l’attention des badauds et ça se passe au Holzpark quartier Klybeck , lieu alternatif foutraque et libertaire le long du Rhin où boire , manger , chanter , danser , escalader le béton … dont on devrait encore profiter quelques années et c’est tant mieux – prendre à gauche de la Kaserne. Donc , depuis le 6 août , l’énorme carcasse rouillée modèle Gannet 1954 nommée South Rock a largué les amarres à terre et n’éteindra plus aucun incendie , son lot lorsqu’elle était en activité dans les années 50.

Jusqu’en 2024 , par décision du Gouvernement Bâlois avec option de prolongation ,  le monstre rouge acceuillerait  toute l’année ceux qui s’intéressent à la musique et l’art sous toutes ses formes , l’installation est éphémère , on l’aura compris.

D’un point de vue technique , il a fallu scier , désolidariser et rattacher le phare surplombant le bâteau  pour permettre à celui-ci de passer sous les ponts traversant le Rhin ,un vrai défi pour les techniciens raconte l’initiatrice du projet Katja Reichenstein qui a établi son choix entre trois navires du même type pour finalement se décider pour le South Rock , bateau-phare stationné en Mer d’Irlande il y a 70 ans.

Encore un peu de patience pour fouler le pont du South Rock qui sera normalement prêt entre mi et fin 2020  , une réalisation estimée à environ 1 million de francs  qui ne coutera rien aux bâlois car couverte par un emprunt , des donations et du sponsoring . On y trouvera comme promis tout pour le plaisir de vivre : des concerts , du théâtre , un restaurant  . Toutes les infos seront transmises en temps et en heure par une nouvelle radio installée dans le phare .

South Rock Bâle Klybeck  Photo VB

South Rock Bâle Klybeck ©VB