Vitra Design Museum Home Stories 100 ans 2020 Photo VB

Vitra Design Museum Home Stories 100 ans

100 ans de Home Stories : dis-moi quand tu es né , je te dirai qui a conçu ton Home Sweet Home !

Matteo Kries Directeur du Vitra Design Museum 2020 ©VB
Werner Panton Phantasy Landscape Home Stories 100 ans Vitra Design Museum Photo VB
Werner Panton Phantasy Landscape Home Stories 100 ans Vitra Design Museum ©VB
Anja Blomstedt et George Candilis Hexacube 1972 Vitra Design Museum Photo VB
Anja Blomstedt et George Candilis Hexacube 1972 Vitra Design Museum ©VB

Histoires de famille . Retour sur les dernières 100 années : 20 intérieurs visionnaires  et emblématiques 

Exposition du 8 février au 23 août 2020 Vitra Design Museum

Chacun de nous s’y reconnaîtra ou reconnaîtra des objets ou du mobilier familier parmi les réalisation de 20 architectes phares .  Au cours des cent dernières années , les designers du monde ont conçu les univers intimes de nos maisons en fonction des besoins des populations urbaines dans une démarche socio-économique évidente et une volonté déclarée d’améliorer notre bien-être et notre quotidien . Au fil du temps , les matèriaux ont changé , les styles , les liens avec l’environnement naturel , les goûts en matière de couleurs , de forme , la notion même du confort dans nos logis . Les designers ont imprimé leur patte en respectant ces contraintes et en participant aux processus de mode existant .  Naturellement , les notions d’espace disponibles tiennent une place essentielle dans leurs réalisations occupant un large éventail de possibilités calé entre le loft de Manhattan (  cf Factory Loft d’Andy Warhol ) et l’ hôtel capsule à Tokyo ( cf le Nakagin Capsule Tower de Kisho Kurokawa ) .

La représentation des changements de modèles d’intèrieurs fait l’objet d’une déambulation réjouissante illustrant un siècle de créativité des designers et impliquant l’utilisation efficace de l’espace urbain comme l’effacement des frontières entre travail et vie privée , le glissement de la cuisine dans l’espace à vivre commun – la cuisine : domaine archaïquement réservé aux femmes valorisé par l’essor des appareils électroménagers dans les années 50  –  . Merci au Vitra pour le clin d’oeil à l’espiègle réalisateur Jacques Tati finement observateur en son monde parfait –la Villa Arpel de Mon Oncle en 1956 – ou presque , car les belles dames  très chic y devisent joyeusement auprès de sièges-coquetiers dans lesquels il paraît impossible de s’assoir. C’est ça le progrès semble-t-il nous dire ! 

Pratique , esthétique , abordable , personnalisable ! Voici ce qui semblerait devoir présider au choix d’un style d’habitat . Ce sont des notions mouvantes que les designers ont adaptées en fonction des époques et des localisations , c’est entre autres ce que nous apprend la passionnante exposition Home Stories 100 ans. Ainsi , les espaces ouverts , type loft ou autre cuisine dite américaine , ne sont  pas l’apanage de l’époque contemporaine puisque l’idée a germé déja  dans les années 1920 comme le montre la fameuse Villa Müller d’Adolf Loos dessinée entre 1928 et 1930 . En d’autres temps et d’autres lieux , la question est plutôt d’exploiter l’espace disponible au plus juste comme l’a imaginé judicieusement le bureau espagnol Elii avec la rénovation d’un studio de 33m2 et ses meubles convertibles , Yojigen Poketto, litteralement «  poche en 4D » qui a été gratifié du Lion d’Or à Venise pour ce projet en 2016 ; chaque élément s’y encastre pour mieux s’ouvrir sur un espace à vivre clair et organisé au cordeau , une réalisation  dont la sobriété se place à l’opposé de l’opulente et fantaisiste maison de Cecil Beaton à Wiltshire en Angleterre, Ashcombe conçue en 1949.

Encore bien plus originale l’est certainement la légendaire Phantasy Landscape de Verner Panton ,  création de l’artiste présentée pour la société Bayer lors d’un salon du meuble à Köln en 1970. Pour le public de l’exposition Home Stories 100 ans , l’oeuvre a été reproduite à l’identique et est exposée dans le bâtiment des pompiers de Zaha Hadid.  Verner Panton a conçu ce  bloc textile qui ressemble à s’y méprendre à l’intèrieur de l’oreille ou au fond de la bouche côté glotte . Les  couleurs y ont leur mot à dire : le rouge pour donner du coeur , le bleu pour l’apaiser  et tout ce qui se trouve dans le prisme . La Mikro-Haus Hexacube de l’architecte urbaniste grec George Candilis 1971 , est la seconde installation extèrieure  proposée durant l’exposition . Elle est placée  devant le musée lui-même . L’architecte s’est installé en France pour rejoindre l’atelier de Le Corbusier et travailler sur la Cité radieuse de Marseille. Il s’agit d’une sorte de cabine expérimentale rappelant celles des stations de ski sauf que l’on y trouve tout le confort necéssaire au quotidien  : de quoi dormir , manger , se laver . 

Aujourd’hui, la conception d’intérieurs pour la maison soutient une économie mondiale géante de meubles, de textiles, de décoration, et des accessoires de mode de vie. Tout le monde est déja entré au moins une fois chez le géant du meuble Ikea – dont le fondateur Ingvar Kamprad est récemment décédé. L’enseigne suédoise qui existe depuis 1943 , a entraîné une véritable onde de choc dès les années 70 en installant des succursalles partout dans le monde en commençant par l’Europe et le Canada , avec le mot d’ordre sous-tendu: le design pour tous ! Aujourd’hui , Ikea , qui compte 423 magasins dans 52 pays , distribue 200 millions d’exemplaires de son catalogue dont le premier a été édité en 1951.

 « Home Stories » se penche sur la façon dont l’aménagement intérieur a toujours été inspiré, enrichi et façonné par d’autres disciplines, notamment  les beaux-arts et la scénographie. L’exposition constitue un voyage sensoriel à travers l’histoire récente de la sphère domestique, avec des maquettes, des dessins, des meubles, films et autres médias.
 Depuis quelques décennies , les architectes urbanistes réalisent des projets de reconversion et il n’est pas rare de visiter des lieux abandonnés puis réhabilités , anciennes usines ou autres fabriques délaissées  , tels que l »Antivilla » d’Arno Brandlhuber près de Berlin (2014) – qui  offre des stratégies pour optimiser efficacement l’espace et reflète une nouvelle définition du confort et du luxe qui repose sur la simplicité et le langage des matériaux. 

L’évolution de la société qui se reflète dans la décoration intérieure est la pertinence croissante du partage de l’économie. Un exemple en est le projet « Granby Four Streets Community Housing » à Liverpool (2013 – 17) initié par le collectif multidisciplinaire Assemble. En étroite collaboration avec les habitants volontaires , Assemble a ainsi sauvé un groupe de maisons victoriennes de la déchéance urbaine, vidé et redessiné les intérieurs pour les besoins contemporains, et a aidé à mettre en place un atelier qui réutilise des matériaux de construction pour créer l’ameublement des nouveaux espaces. Il a fallu deux décennies pour rendre à ces 4 rues leur animation d’antan : une réussite enviable .

Les notions de partage , de respect de notre environnement , d’engagement dans les économies renouvelables , une implication des architectes dans une esthétique se rapprochant de la nature ,  sans pour autant entraîner des dérives spéculatives immobilières folles , voici les quelques leçons que nous suggère l’exposition  Home Stories 100 ans . Il vous reste à acquerir le catalogue pour ouvrir les fenêtres sur les réalisations des 20 architectes choisis pour représenter au mieux sur les 100 dernières années nos modes de vie associés aux contextes socio-économiques et politiques qui les ont motivés. 
Voici une exposition à ne pas louper ! 

Vitra Design Museum, Charles-Eames-Straße 2, 79576 Weil am Rhein, Allemagne
T +49.7621.702.3200, F +49.7621.702.3590, , info@design-museum.de

FINISSAGE
Dites-moi comment vous vivez et je vous dirai
qui vous êtes !
23 août 2020, 18 heures, caserne de pompier de Zaha Hadid

Jacques Tati Mon oncle 1958@Les films de Mon Oncle au Vitra Design Museum ©VB
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans Photo VB
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans ©VB
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans ©VB
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans ©Lewis Jones
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans ©Lewis Jones
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans Photo Lewis Jones
Granby Four Streets Assemble exposition Home Stories 100 ans ©Lewis Jones
Partager cet article :

Le Détour Saint-Louis

logo Ecole Les Coquelicots Bâle

Logo MuseumsPassMusées

Logo-HT-Cre-Art-Basel

Museen Basel

Théâtre le Grrranit Scène Nationale Belfort Logo

Logo Comète Hésingue

Logo Ecole Française de Bâle

Fondation Fernet-Branca

Alliance Française de Bâle

© Bâle Région Mag 2020 / Mentions légales et Politique de confidentialité

✨ Site réalisé avec monweb.agency